Facebook : un bracelet qui permet de contrôler un ordinateur par la pensée en préparation

0 5 163

Facebook pourrait bien révolutionner le monde de la réalité augmentée avec son nouveau prototype de bracelet. Ce dernier est en effet capable d’interagir avec une interface par le simple biais de la pensée. Il suffit de réaliser un geste de la main pour cliquer ou encore écrire avec un clavier. La firme souhaite même supprimer complètement les mouvements.

Elon Musk avait raison : l’homme se rapproche de plus en plus du cyborg. En tout cas, ce n’est pas Facebook qui va le contredire. Le groupe souhaite manifestement resserrer les liens entre l’humain et la machine. Il y a quelques jours, on vous parlait de ses lunettes connectées qui se contrôlent avec des gants. Il semblerait que le gant soit finalement trop imposant, puisque la firme travaille actuellement sur une interface neuronale sous forme de poignet.

Reprenons les bases : un signal neuronal n’est rien d’autre qu’un signal électrique. Pour effectuer un geste, votre cerveau envoie ce message aux muscles pour leur dire de se contracter. Or, tout message peut être intercepté, n’est-ce pas ? C’est précisément l’idée derrière ce projet digne d’un film de science-fiction. Au lieu de planter une puce directement dans le crâne comme souhaite le faire NeuraLink, Facebook veut détecter ces signaux électriques, les décoder et retransmettre le mouvement adéquat sur une machine.

Plus besoin de bouger, juste de penser

Les premiers tests semblent concluants. Il est déjà possible de cliquer et d’écrire grâce à ce système. Même si l’autocorrect est visiblement indispensable, le résultat est somme toute assez impressionnant. Plus besoin de clavier organique, il suffit de taper sur une table ou n’importe quelle autre surface pour que le bracelet détecte le mouvement et l’associe à une touche spécifique. En d’autres termes, « vous êtes le clavier » comme l’annonce fièrement Facebook.

La firme assure que le bracelet est capable de « de comprendre des gestes des doigts de l’ordre du millimètre ». Mieux encore, elle vise, à terme, le zéro mouvement. Une simple intention suffira à interagir avec l’interface sans qu’il ne soit nécessaire de bouger. Rassurez-vous : le bracelet ne lit pas pour autant dans les pensées, s’est tenu à préciser Facebook.

Les applications sont à terme multiples. Réalité virtuelle, jeux vidéos, gestion de la vie quotidienne… L’innovation pourrait bien radicalement modifier notre façon de consommer le digital. D’autant que la course aux lunettes connectées est lancée. Les Apple Glass sont en développement depuis plusieurs années maintenant et leur présentation semble relativement proche. De son côté, Facebook bénéficie d’un statut de leader grâce à Oculus.

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 5]
Comments
Chargement...