Samsung : son plus gros investissement aux États-Unis pour sauver les semi-conducteurs

0 5 127

Samsung Electronics prévoit de construire une usine de fabrication de puces qui coutera environ 17 milliards de dollars à Taylor, au Texas. Il s’agira du plus gros investissement de l’histoire de Samsung aux États-Unis.

Alors que l’administration Biden fait pression pour étendre rapidement la production de semi-conducteurs aux États-Unis, Samsung aurait choisi de construire une usine de semi-conducteurs sur un terrain de 1 200 acres à Taylor, au Texas, aux États-Unis. Samsung aurait choisi le Texas, car l’état américain lui aurait offert des avantages fiscaux lucratifs, tel qu’une réduction des taxes foncières pendant les dix premières années d’exploitation.

Selon les documents déposés auprès des responsables de l’aménagement du territoire, l’usine offrira jusqu’à 1 800 emplois et la production de puces pourrait débuter dès 2024. Elle créerait également au moins 6 500 emplois dans le secteur de la construction, selon le gouverneur du Texas, Greg Abbott.

L’USINE POURRAIT AIDER À RÉDUIRE LA PÉNURIE DE SEMI-CONDUCTEURS, MAIS CE SERA PEUT-ÊTRE TROP TARD

Le géant sud-coréen pourrait fabriquer des puces avec une gravure de 3 nm sur ce nouveau site, si l’on en croit un précédent rapport de Bloomberg. En outre, elle est censée produire des puces pour les véhicules autonomes et les appareils mobiles. Samsung pourrait donc l’utiliser pour produire de futures puces Snapdragon de Qualcomm pour des smartphones Android, ou ses propres puces Exynos.

Pénurie des semi-conducteurs : Intel évoque ses prévisions et présente sa  stratégie pour limiter les dégâts

L’annonce de la construction d’une nouvelle usine de puces au Texas par Samsung s’inscrit dans un contexte de pénurie de semi-conducteurs, où il est de plus en plus compliqué de se procurer des produits électroniques à un prix raisonnable. On pense notamment à l’envolée des prix sur les cartes graphiques, ou aux difficultés de réapprovisionnement de certaines consoles comme les PS5 et Xbox Series X.

Le problème, c’est que la nouvelle usine de Samsung ne commencera à produire ses premières puces qu’en 2024. D’après Nvidia, Intel et TSMC, la pénurie de puces ne devrait durer que jusqu’en 2023l’usine de Samsung au Texas arriverait donc peut-être trop tard. Néanmoins, on espère que celle-ci permettra de prévenir l’arrivée de nouvelles pénuries.

Source : The Wall Street Journal

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 5]
Comments
Chargement...