Cryptomonnaies : pour miner du Monero, des pirates attaquent les serveurs d’Alibaba

0 5 130

Alibaba est devenue la cible de plusieurs pirates qui utilisent ses serveurs pour miner du Monero. Complètement intraçable, la cryptomonnaie est particulièrement prisée par les hackers. Même constat pour la firme chinoise, qui offre plusieurs fonctionnalités de gestion des données qui facilitent la tâche à ces derniers.

Les pirates l’ont bien compris, les cryptomonnaies rapportent gros. Alors que l’un d’entre eux a réalisé le casse du siècle cet été en subtilisant l’équivalent de 600 millions de dollars, d’autres y vont de leur propre combine pour récupérer leur part du gâteau. Les techniques varient, pouvant aussi bien aller du phishing qu’à la diffusion de fausses publicités, mais le résultat est toujours le même. A minima, ce sont régulièrement plusieurs milliers de dollars qui se perdent dans la nature. Désormais, ce sont les serveurs cloud qui sont la cible de ces nouveaux chercheurs d’or.

La méthode n’est pas nouvelle, mais connaît aujourd’hui un regain de popularité, « grâce » notamment à Alibaba. En effet, un rapport de Trend Micro montre que le nombre d’arnaques sur les serveurs du service cloud s’est multiplié au cours des derniers mois. Cela est dû, entre autres, au fait que Alibaba Elastic Computing Service (ECS) propose une fonctionnalité de « mise à l’échelle », qui permet d’ajuster les ressources utilisées en fonction du volume de requêtes. Pour rester discrets, les pirates ont mis au point un malware capable de rejeter les paquets provenant d’adresses IP internes à Alibaba.

ALIBABA SE FAIT PIRATER POUR MINER DES CRYPTOMONNAIES

Pour couronner le tout, l’instance par défaut d’ECS offre aisément un accès administrateur aux pirates, qui disposent ainsi de tous les privilèges nécessaires pour mener à bien leurs opérations. « Dans cette situation, le pirate dispose du privilège le plus élevé possible au moment de l’attaque, y compris l’exploitation de la vulnérabilité, tout problème de mauvaise configuration, des informations d’identification faibles ou une fuite de données », explique Trend Micro. « Compte tenu de cette caractéristique, il n’est pas surprenant que de nombreux acteurs de la menace ciblent Alibaba Cloud ECS simplement en insérant un extrait de code ».

Les pirates usent de cette technique pour miner du Monero, une cryptomonnaie parfaitement intraçable. Trend Micro recommande donc à Alibaba de restreindre les accès administrateurs à un petit nombre d’utilisateurs et de revoir les paramètres de sécurité de ses services cloud. « Nous avons contacté l’équipe […] et nous attendons leur réponse concernant cette préoccupation », a indiqué le cabinet.

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 0 Average: 0]
Comments
Chargement...