Deepfakes : Intel peut désormais les détecter en temps réel avec une précision de 96 %

0 5 119

FakeCatcher d’Intel est une technologie dont l’objectif est de restaurer la confiance du grand public dans les médias et les réseaux sociaux. Elle utilise les processeurs et les logiciels de la compagnie pour analyser les flux sanguins des personnes qui paraissent à l’écran.

Les deepfakes sont devenus monnaie courante. Les progrès réalisés dans le domaine de l’Intelligence artificielle ont démocratisé cette technique de superposition d’un visage (ou une voix) sur un autre dans les vidéos et les photos. Elles sont le plus souvent utilisées à bon escient, dans le doublage de films notamment. Disney en a usé dans The Mandalorian, pour faire paraitre un jeune Mark Hamill à l’écran. Malheureusement, ces images de synthèse servent aussi à manipuler les opinions ou à escroquer les internautes les plus naïfs. Les arnaques au deepfake et les cas d’usurpation d’identité et se multiplient, à l’instar de cette fausse vidéo de l’ex-PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, publiée sur Twitter.

Intel est bien conscient que ces avancées, sans possibilité d’en contrôler les déviances, peuvent avoir un impact négatif sur la société. C’est pourquoi la compagnie californienne met son savoir-faire en matière d’Intelligence artificielle et d’algorithmes pour proposer de détecter les deepfakes avec une technologie appelée « FakeCatcher ». Le fondeur californien affirme que son programme repère les faux avec une précision de 96 %.

FAKECATCHER DÉTERMINE EN QUELQUES MILLISECONDES SI UNE VIDÉO EST VÉRIDIQUE OU SI C’EST UN DEEPFAKE

« FakeCatcher » a été conçu par Mme Iilke Demir d’Intel Labs, en collaboration avec l’Université d’État de New York à Binghamton. À l’inverse des autres algorithmes de détection de deepfake, FakeCatcher s’attache à quantifier les indicateurs d’authenticité dans une vidéo. Il « cartographie » les flux de sang dans les pixels. C’est imperceptible à l’œil nu, mais ces derniers changent de couleur en rythme avec les battements du cœur. FakeCatcher analyse ces signaux en temps réel et peut, en l’espace de quelques millisecondes, déterminer si on a affaire à un deepfake ou à un véritable être humain.

Les applications de FakeCatcher sont nombreuses. Avec cette technologie, l’objectif avoué d’Intel est de restaurer la confiance du public dans les médias. Son fonctionnement en temps réel permettra un « fact-checking » instantané des publications sur les réseaux sociaux ou même à la télévision.

Source : Intel

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 0 Average: 0]
Comments
Chargement...