Des utilisateurs de VPN poursuivis pour piratage par la justice

0 5 138

17 utilisateurs de Private Internet Access, un célèbre service de VPN, sont dans le collimateur des producteurs du film « La Chute du Président ». Sur base des données fournies par un site de téléchargement illégal, les producteurs accusent les internautes de piratage. Une plainte a été déposée à l’encontre des 17 abonnés du VPN. 

Fallen Productions, la société de production derrière le film « La Chute du Président » (Angel Has Fallen), a déposé une plainte contre 17 utilisateurs du VPN Private Internet Access auprès du tribunal fédéral du Colorado, rapporte Torrent Freak. Fallen Productions accuse les internautes d’avoir téléchargé des fichiers pirates du film sur des plateformes de piratage comme YTS.

Pour l’heure, Fallen Productions ignore encore la véritable identité des 17 pirates présumés. Les producteurs ont par contre pu identifier l’adresse de courriel électronique et l’adresse IP des internautes en consultant la base de données fournies par l’équipe de YTS. Quelques mois plus tôt, le site pirate a en effet été contraint de communiquer sa base de données dans le cadre d’un accord avec les ayant droit.

Le VPN ne conserve pas le registre d’activité des utilisateurs

Grâce aux adresses IP, les avocats de Fallen Productions ont pu déterminer que les 17 internautes font partie des abonnés du VPN Private Internet Access. Pour déterminer l’identité des pirates, la société de production compte sur la coopération du service de VPN. Les avocats ont ainsi déposé une citation à comparaître à l’intention du VPN.

Mais malheureusement pour Fallen Productions, Private Internet Access n’enregistre pas le registre d’activité de ses abonnés. “Notre réponse restera la même : PIA n’enregistre pas l’activité des utilisateurs VPN” affirme un porte parole de Private Internet Access à Torrent Freak. Concrètement, le VPN ne collecte pas l’historique des évènements réalisés par un utilisateur, qui comprend des informations comme l’adresse IP, les fichiers transférés, les sites visités ou la durée de connexion. Il est donc impossible de remonter jusqu’aux personnes qui s’abonnent au VPN. Ce n’est pas le cas de tous les VPN sur le marché.

De son côté, Kerry Culpepper, avocat de Fallen Productions, estime que le fait de passer par un service de VPN est déjà un aveu de culpabilité. Selon lui, les internautes qui utilisent un VPN sont “conscients de leur activité illégale”. Néanmoins, les avocats sont encore dans l’impossibilité d’identifier l’identité réelle des pirates et donc, de réclamer des dommages et intérêts.

Source : Torrent Freak

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 0 Average: 0]
Comments
Chargement...