Google aurait utilisé des sans-abri pour optimiser son Pixel 4,

4 779

Google aurait utilisé des méthodes douteuses pour améliorer la reconnaissance faciale de son futur Pixel 4. En juillet dernier, Google a admis que ses employés sont descendus dans la rue à la recherche de personnes prêtes à vendre leurs données faciales pour un chèque cadeau de 5 dollars. Ces données permettraient d’améliorer considérablement le système de déverrouillage facial du prochain Pixel 4.

Si ces méthodes peuvent paraitre douteuses, Google n’hésite pas à aller encore plus loin. En effet, le New York Times rapporte que la firme de Mountain View aurait ciblé des groupes de SDF, ou encore des étudiants à leur insu. C’est ce qu’affirme plusieurs sources qui ont travaillé sur le projet. Un organisme nommé Randstad aurait envoyé ses équipes sur le terrain à Atlanta, afin de capturer les données faciales de SDF. Ces équipes n’auraient dans la plupart des cas pas précisé qu’elles travaillaient pour Google, mais surtout sans préciser qu’elles étaient en train d’enregistrer les visages.

Jouer à « un jeu » en échange de 5 dollars

Pour sa défense, Google dit ne pas être courant que Randstad s’en prenait aux sans-abri, cependant, un cadre de chez Google aurait tout de même réclamé que les équipes sur place se concentrent sur des individus à la peau plus foncée. Voici quelques témoignages saisissants à propos de ces agissements.

reconnaissance faciale application

« Ils ont dit de cibler les sans-abri parce qu’ils sont les moins susceptibles de dire quoi que ce soit aux médias », a dit l’ex-employé. « Les sans-abri ne savaient pas du tout ce qui se passait. » Certains ont tenté de recueillir les données faciales en caractérisant le scan comme un jeu semblable à ceux que l’on peut trouver sur Snapchat. L’un des anciens employés explique les techniques utilisées : « Jouez avec le téléphone pendant quelques minutes et obtenez une carte-cadeau » ou encore, « nous avons une nouvelle application, essayez-la et obtenez 5 dollars ».

Un autre ancien employé déclare que les membres de l’équipe en Californie ont été spécifiquement informés qu’ils pouvaient attirer des sujets en manque d’argent en mentionnant une loi de l’État qui stipule que les cartes-cadeaux de moins de 10 dollars peuvent être échangées contre de l’argent.

D’autres entreprises comme Apple ont eu recours à des campagnes sur le terrain pour obtenir davantage de données faciales avant de développer sa technologie Face ID, il semblerait que Google soit allé bien plus loin avec les agissements cités ci-dessus.

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 0 Average: 0]
Comments