Piratage de Twitter : un adolescent de 17 ans devant la justice

0 5 361

Les autorités américaines ont arrêté un adolescent de 17 ans suspecté d’être le cerveau du piratage de Twitter qui a eu lieu le 15 juillet 2020. Deux autres jeunes hommes ont également été identifiés pour avoir participé à l’escroquerie au bitcoin. Il est le suspect numéro 1 derrière le piratage historique dont Twitter a été victime.

L’adolescent s’est fait passé pour un employé du département informatique

Il n’aura pas fallu longtemps aux forces de l’ordre pour identifier les hackers derrière la faille de sécurité la plus importante de l’histoire de Twitter. Âgé de 17 ans, Graham Clark a été arrêté à son domicile de Tampa, dans l’État de Floride, et est suspecté d’avoir accédé aux données internes de l’entreprise en se faisant passer pour un employé du département informatique auprès d’un salarié, rapporte The Verge. Cela va dans le sens des précédentes déclarations de Twitter, qui affirmait dans un billet de blog qu’un petit groupe d’employés avait été victime d’une attaque de phishing téléphonique. L’affidavit explique :

« Clark a ensuite accédé aux comptes Twitter de personnalités éminentes, dont le vice-président Joe Biden, l’ancien président Barack Obama et des entreprises telles qu’Apple et Coinbase. Clark a ensuite posté sur leurs comptes Twitter une communication indiquant que si des bitcoins sont envoyés sur des comptes, ils seront doublés et rendus à la victime. Clark n’a pas renvoyé les fonds et les a déplacés sur un autre compte. Dix personnalités ont vu leurs informations d’identification personnelle sous la forme d’une vérification [sic] de l’utilisation de leur compte Twitter sans leur consentement être utilisées [sic] dans l’activité frauduleuse. Clark a reçu environ 117 000 dollars lors de la mise en place de son stratagème de fraude ».

Deux autres hackers, Nima Fazeli (22 ans) et Mason Sheppard (19 ans), sont également sous le cou de la justice, mais ils ne sont considérés que comme des intermédiaires dans l’arnaque. Le premier risque cinq ans de prison et une amende de 250 000 dollars pour intrusion informatique, quand le second est passible d’une peine de 20 ans de prison et d’une amende de 250 000 dollars pour intrusion informatique, conspiration de fraude informatique et conspiration de blanchiment d’argent.

Les faits reprochés sont graves

Bien qu’il ne soit pas encore majeur, Graham Clark va être jugé en tant qu’adulte auprès de la justice de Floride. Comme l’explique le procureur Andrew Warren, les faits reprochés à l’adolescent sont très graves, motivant les autorités à le considérer comme majeur devant la justice :

« Une quantité massive d’argent aurait pu être volée, il aurait pu déstabiliser les marchés financiers en Amérique et dans le monde entier ; parce qu’il avait accès aux comptes Twitter de puissants politiciens, il aurait pu miner la politique ainsi que la diplomatie internationale. Ce n’est pas un jeu… ce sont des crimes graves avec de graves conséquences, et si vous pensez que vous pouvez arnaquer les gens en ligne et vous en tirer à bon compte, vous allez avoir un réveil brutal, un réveil brutal qui se présente sous la forme d’agents fédéraux à 6 heures du matin à votre porte ».

Graham Clark est ainsi poursuivi pour plus de 30 chefs d’accusation dont fraude organisée, fraude aux communications, piratage informatique et vol d’identité. Pour rappel, en soudoyant des employés de Twitter, il est parvenu à infiltrer les messages privés de 36 comptes et de télécharger l’intégralité des données Twitter de 7 autres comptes.

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 5]
Comments
Chargement...