WiFi et Bluetooth : des milliards de smartphones et PC connectés comportent une grave faille de sécurité

0 5 312

Mauvaise nouvelle, toutes les puces connectées en WiFi et Bluetooth sont victimes d’une grave faille de sécurité. En insérant du code dans le processeur, les chercheurs ont été capables de supprimer toutes les données et d’exécuter des programmes malveillants. La vulnérabilité a depuis été corrigée chez plusieurs constructeurs.

Aujourd’hui, la grande majorité de nos appareils sont connectés à un réseau WiFi. Certains ajoutent même le Bluetooth pour encore plus de versatilité, ce qui rend bien souvent notre quotidien plus facile. Mais ces protocoles qui se sont imposés dans nos vies ne sont pas sans faille. Des chercheurs en cybersécurité de l’université de Darmstadt apportent une nouvelle preuve dans un rapport qui détaille la vulnérabilité qu’ils ont découverte.

Bien qu’ils contiennent pour la plupart des composants WiFi, Bluetooth et LTE séparés, nos appareils connectés se partagent bien souvent les mêmes ressources, comme une antenne, à titre d’exemple. Ce sont ces ressources que les chercheurs ont exploité pour découvrir la faille. En effet, elles permettent de lancer diverses attaques qui, à leur tour, permettent d’obtenir différents privilèges au sein des puces.

VOS OBJETS CONNECTÉS SONT SÛREMENT VULNÉRABLES

Les chercheurs ont ainsi découvert un total de neuf vulnérabilités. Bonne nouvelle, certaines peuvent être corrigées par une simple mise à jour du firmware. Les constructeurs concernés, à savoir Broadcom, Silicon Labs et Cypress, ont été prévenus et ont d’ores et déjà déployé un correctif sur leur processeur. Notons par ailleurs qu’Intel, Qualcomm ou encore AMD ne font pas partie de la liste, ce qui doit bien arranger ce dernier déjà victime d’une grosse faille de sécurité en septembre.

La mauvaise nouvelle, c’est que certaines vulnérabilités ne peuvent être réglées que par une refonte totale de la puce. Autrement dit, ce sont encore des millions d’appareils qui sont toujours impactés par les failles. D’autant que ces dernières permettent au pirate l’ayant exploité d’exécuter du code malveillant, voire de supprimer la totalité des données stockées. Pour se protéger d’une éventuelle attaque, les chercheurs conseillent de se déconnecter des appareils Bluetooth et réseaux WiFi inutiles.

Source

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 5]
Comments
Chargement...