Autofill : gestionnaire de mots de passe multiplateforme de Microsoft

0 5 106

Que votre PC soit sur Windows, macOS ou Linux, votre smartphone sur iOS ou Android et que vous surfiez sur Chrome ou Brave, oubliez vos mots de passe littéralement et laissez Microsoft s’en charger pour vous avec Autofill

Comment simplifier la gestion des mots de passe pour offrir une expérience transparente entre un PC et un smartphone ? Chez Google cela passe tout simplement par le module de synchronisation du navigateur Chrome. Chez Microsoft, le processus repose sur une application tierce : Microsoft Authenticator.

Une solution multi-plateforme, multi-navigateur et multi-OS

Microsoft Authenticator est une application pour Android et iOS permettant de générer des codes temporaires lorsqu’une authentification par deux facteurs a été activée sur un service. L’éditeur de Redmond annonce le déploiement d’une mise à jour pour y stocker vos mots de passe, par le biais de Microsoft Autofill.

Dans un billet de blog, la firme explique que les mots de passe enregistrés sur le navigateur Edge pourront être stockés de manière sécurisée sur son compte Microsoft. Ils deviendront de fait accessibles sur Authenticator depuis un smartphone.

Si vous utilisez Google Chrome comme navigateur par défaut sur votre ordinateur, Microsoft a conçu une extension dédiée. Il suffira également de s’authentifier au sein du compte Microsoft. Plus globalement cela signifie donc que le gestionnaire de mots de passe proposé est donc compatible avec l’ensemble des navigateurs basés sur Chromium (Opera, Brave Vivaldi…) mais aussi sur Windows, macOS ou Linux.

Les géants du Web ne cessent de marteler que les internautes doivent complexifier leurs mots de passe afin de rendre chacun d’entre eux unique et avec ses caractères alpha numériques et en plusieurs casses. Autofill est une manière d’y parvenir facilement sans devoir nécessairement retenir chacun d’entre eux.

Objectif final : abolir le mot de passe

Reste que la position de Microsoft sur le sujet des mots de passe est assez ambiguë. L’éditeur tente depuis des années d’abolir ce dernier au profit d’un déverrouillage biométrique.

Au mois de décembre dernier, Microsoft expliquait qu’en novembre 2019, 100 millions de personnes se connectaient aux services de la société sans saisir de mot de passe grâce à Windows Hello. Six mois plus tard, ce nombre était passé à 150 millions.

À l’heure actuelle, 84,7 % des utilisateurs de Windows auraient activé Hello pour accéder à leur session via le lecteur d’empreintes digitales ou la reconnaissance faciale.

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 5]
Comments
Chargement...