Huawei aide les développeurs à se passer de Google sur ses smartphones

0 5 216

Pour éviter l’absence d’applications importantes sur ses smartphones, Huawei facilite l’utilisation des Huawei Mobiles Services (HMS) pour les développeurs se servant des services de Google (GMS).

Depuis l’embargo initié par le gouvernement Trump, Huawei ne peut plus utiliser les Google Mobiles Services (GMS) sur ses smartphones. Très prompt à réagir, le constructeur chinois a rapidement créé sa propre alternative, les Huawei Mobiles Services (HMS), mais cela ne suffit pas.

Des smartphones amputés

Si vous avez lu nos tests des derniers smartphones de la marque, comme ceux du P40 Pro ou du Mate 40 Pro, vous savez certainement qu’il s’agit d’excellents téléphones qui souffrent d’un manque logiciel. En l’absence des GMS, bon nombre d’applications ne peuvent plus fonctionner dessus. C’est le cas évidemment de la suite Google, comme Gmail ou YouTube, mais aussi d’autres apps tirant parti de tout l’écosystème du géant de Mountain View, et elles sont nombreuses. Beaucoup utilisent par exemple un service lié à Google Maps pour leur cartographie ; c’est le cas d’Uber par exemple.

Avec ses HMS, Huawei propose une alternative viable pour un certain nombre de ces services, mais encore faut-il que les développeurs prennent la peine de l’implémenter au sein de leurs applications, obligeant une maintenance doublée pour une seule et même fonctionnalité.

Un nouveau SDK pour les unifier tous

Conscient de ce problème à l’enjeu de taille, Huawei vient d’annoncer un nouveau SDK baptisé ChoiceSDK qui, comme son nom l’indique, laisse le choix. Il permet de regrouper l’accès à la fois aux GMS et aux HMS.

Le logo de ChoiceSDK
Le logo de ChoiceSDK // Source : BlueSource

Bien que ce kit de développement ne soit pas prêt en un clic, il permet de paramétrer l’utilisation des Google Mobiles Services et des Huawei Mobiles Services au sein d’une même branche de code, facilitant ainsi grandement la création d’une application supportant les deux services et sa maintenance. Cela permet d’utiliser les API d’Analytics, de Location, Maps, Messaging et Sign-in.

Du travail, encore du travail ?

Notons toutefois qu’il ne s’agit pas d’un claquement de doigts pour les développeurs utilisant déjà les GMS et que rien ne prouve qu’ils feront la démarche de repenser leur code pour intégrer ChoiceSDK plutôt que les GMS directement. Cela demande forcément un travail supplémentaire dans le simple but de s’adapter à une marque de smartphones de moins en moins présente en Occident. Par ailleurs, il faut espérer que ce SDK soit maintenu correctement sous peine d’avoir à refaire le chemin inverse.

Ce SDK est néanmoins déjà utilisé, notamment par une banque autrichienne (la Raiffeisen Bank) pour qui il a été initialement développé, ainsi que d’autres services nationaux du genre, désormais disponibles sur l’AppGallery de Huawei.

Source : Android Authority

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 5]
Comments
Chargement...