Redefined Meat : désormais manger de la viande imprimée en 3D au restaurant

0 5 413

Plusieurs restaurants européens servent désormais des plats à base de viande imprimée en 3D. Ce produit d’un nouveau genre est fabriqué par la start-up israélienne Redefined Meat, qui a débuté son exportation sur le vieux continent. En plus d’être un véritable tour de force technologique, cette viande est conçue exclusivement à base d’ingrédients végétaux.

Après avoir réduit considérablement les coûts de production dans le secteur automobile, l’impression 3D est sur le point de révolutionner notre manière de manger. Cela fait déjà quelques années que le projet est sur les rails, et plusieurs réussites ont déjà été aperçues ici et là. Et bien que le chemin est encore long, ce n’est désormais plus qu’une question d’années avant que la pratique ne se démocratise. C’est en tout cas l’objectif de Redefined Meat, une start-up israélienne.

Comme son nom l’indique, cette dernière produit de la viande. Mais pas n’importe quelle viande, puisque celle-ci est, vous l’aurez compris, imprimée en 3D. Après avoir enchaîné les succès, son produit s’exporte désormais en Europe. Au total, une trentaine de restaurants, dont la plupart sont encore inconnus, basés à Londres, Berlin et Amsterdam, s’apprête à servir de la viande Redefined Meat.

REDEFINED MEAT CRÉE UNE VIANDE 100 % VÉGÉTALE IMPRIMÉE EN 3D

Les plats seront vendus entre 20 et 35 €, soit un prix relativement similaire à ce que l’on peut déjà trouver en restaurant. Si le produit principal de Redefined Meat imite le steak de bœuf, la start-up propose également d’autres types de viandes comme de l’agneau pour kebab, du bœuf haché ou encore des saucisses. De quoi offrir aux restaurateurs et leurs clients une multitude d’options.

En plus d’être un véritable exploit technique, la viande de Redefined Meat s’adresse à tous types de consommateurs. En effet, cette dernière ne contient aucun produit animal. Pour autant, nulle question ici d’utiliser des éléments chimiques comme cela peut être le cas pour des organes humains. L’entreprise se contente exclusivement d’ingrédients végétaux, comme du soja, de la betterave, des pois chiches ou encore de la noix de coco.

Une recette qui imite à la perfection le goût et la texture d’un steak traditionnelle, l’impact écologique et éthique en moins. Redefined Meat prévoit en outre de commercialiser à l’avenir ses produits dans les grandes surfaces.

Source : BGR

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 0 Average: 0]
Comments
Chargement...