Amazon aimerait vous faire payer avec les veines dans ses boutiques Amazon Go

4 683

Amazon vient de déposer un brevet autour de la reconnaissance des veines une technique d’authentification biométrique très fiable, grâce aux caractéristiques uniques du réseau d’irrigation sanguine chez chaque individu. La technologie semble être l’une des voies explorées pour permettre aux clients des magasins sans caisse Amazon Go de payer sans leur smartphone. 

Imaginez, dans un avenir proche : vous entrez dans une supérette, sans caisse, remplissez votre sac, puis quittez les lieux en passant par un portique. Sans même sortir quoi que ce soit de votre poche, vous passez alors votre main sur un capteur. Un signal lumineux vert s’allume, et le portique se débloque vous laissant sortir du magasin. Immédiatement, le total s’affiche sur votre smartphone. Mais celui-ci n’était à aucun moment indispensable dans la transaction : vous auriez pu payer même en ayant les poches complètement vides.

Ce scénario semble bien résumer la vision présentée dans un brevet Amazon, repéré par le quotidien américain USA Today. Le document précise dans les grandes lignes le fonctionnement de la technologie : elle repose sur deux dispositifs infrarouges. Le premier capteur a pour but de collecter une image de surface la peau de vos mains. La seconde opère dans une bande infrarouge plus pénétrante, pour montrer ce qui se cache sous votre épiderme, notamment vos veines. En combinant ces deux clichés, les ingénieurs Amazon estiment qu’ils sont capables d’identifier une personne avec un degré de certitude suffisamment élevé pour l’autoriser dans le cadre de paiements.

En outre, la destination du système dans le cas où Amazon souhaiterait l’exploiter ne fait pas beaucoup de doute. Le brevet cite le nom de plusieurs cadres d’Amazon Go, la chaine de magasins sans caisse qui est capable de vous facturer automatiquement tout ce que vous prenez des rayons grâce à une combinaison de capteurs sophistiqués et d’intelligence artificielle. Mais Amazon cite également d’autres cas pratiques, comme l’identification des employés dans les entreprises. Ou l’identification des voyageurs. Le système présente plusieurs avantages sur d’autres modalités biométriques pourtant plus éprouvées comme la reconnaissance faciale ou le lecteur d’empreintes.

Résultat de recherche d'images pour "amazon"

Des avantages, mais aussi des risques

Il semble en effet moins facile à falsifier que ces derniers, en tout cas sur le papier. Surtout il parait plus fiable il arrive en effet que la reconnaissance faciale ne fonctionne pas si vous changez trop radicalement d’apparence. On peut dire la même chose du capteur d’empreintes lorsque vos mains ont tendance à être moites, par exemple, sans parler des problèmes d’hygiène résultant d’un capteur qui doit être touché par définition par des dizaines de milliers de personnes différentes tous les jours avec des degrés d’hygiène variables.

Reste que dans tous les cas, ce type de dispositif présente des risques indéniables pour la sécurité de votre identité numérique. On sait à quel point l’esprit humain est créatif… et dans le cas où la structure de votre épiderme et de vos mains parvenait d’une manière ou d’une autre à être copiée par une personne malveillante, et que ce type d’authentification devenait répandu dans des services aussi essentiels que le paiement et les documents d’identité, vous ne pourriez pas vraiment mettre fin à l’usurpation, sans quitter tous les services utilisant cette modalité. Sauf, bien sûr, à vous faire greffer de nouveaux bras.

Source : USA Today

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 0 Average: 0]
Comments