Cloudflare : la plus grosse attaque DDoS de l’Histoire, 71 millions de requêtes par seconde !

0 5 225

Le record de la plus grosse attaque DDoS de l’Histoire vient d’être battu. Dans un billet de blog, CloudFlare révèle avoir été la cible de pirates particulièrement déterminés, capables de lancer pas moins de 71 millions de requêtes à la seconde sur ses services. La firme appelle ses clients à se protéger du mieux qu’ils peuvent contre cette menace grandissante.

Les attaques DDoS, autrement appelées attaques par déni de service ou encore « attaques collectives par saturation de service », ne datent pas d’hier. Depuis la popularisation d’Internet auprès du grand public, celles-ci se font même de plus en plus agressives. En 2021, les experts en cybersécurité ont même noté une explosion de ces dernières. Ce dimanche 12 février, un nouveau record en la matière vient d’être établi.

Cette fois, c’est Cloudflare qui a été visé, ou du moins les nombreux sites sous la coupelle du géant de l’hébergement. L’ampleur de l’attaque est considérable. La firme indique avoir été la cible d’une dizaine d’opérations simultanées. En moyenne, Cloudflare s’est trouvé sous le joug de 50 à 70 millions de requêtes à la seconde. Au pic de l’attaque, l’entreprise a enregistré 71 millions de requêtes. Pour rappel, le précédent record était de 46 millions de requêtes, bloquées à l’époque par Google.

CLOUDFLARE VISÉE PAR LA PLUS GRANDE ATTAQUE DDOS JAMAIS ENREGISTRÉE

Cloudflare indique que les pirates à l’origine de l’attaque étaient particulièrement bien organisés. Au total, des dizaines de milliers de bots ont été utilisés pour inonder les sites de l’hébergeur, pour un total de plus de 30 000 adresses IP comptabilisées« Parmi les sites web attaqués figuraient un fournisseur de jeux populaires, des sociétés de cryptomonnaies, des fournisseurs d’hébergement et des plateformes de cloud computing », précise l’entreprise.

Si l’impact ne semble pas avoir été catastrophique pour les plateformes visées, Cloudflare appelle désormais à la prudence. D’une part, à cause du gain de popularité exponentiel des attaques DDoS depuis quelques années. Si 2021 a été une année record, 2022 a observé une augmentation de 87 % de ces opérations. Il faut dire que la chose est attrayante pour les pirates, puisqu’elle n’implique pas de s’infiltrer dans un réseau pour mettre à mal les systèmes ciblés.

Enfin, Cloudflare rappelle que les attaques DDoS ne sont pas toujours une fin en soi, et peuvent servir à dénicher une autre faille dans les réseaux. Autrement dit, les sites ayant subi cette dernière attaque peuvent s’attendre à une tentative de vol de données sensibles dans les semaines à venir.

Source : Cloudflare

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 0 Average: 0]
Comments
Chargement...