Les sites de l’UE piraté pour vous attirer sur des sites de téléchargement illégal

0 5 101

Le site TorrentFreaks a découvert que de nombreux liens trouvables sur les sites de plusieurs sites de l’Union européenne mèneraient directement vers des sites de téléchargement illégal.

Que les pirates russes attaquent le Parlement européen suite à un vote anti-Kremlin ou que la Commission européenne refuse de sanctionner directement les pirates, on peut dire que l’Union européenne fait souvent l’actualité en matière de piratage. Cela dit, c’est rarement elle que l’on accuse de favoriser le téléchargement illégal. Selon TorrentFreaks, l’UE a hébergé des liens menant vers des sites de téléchargement illégal sur certains de ses sites institutionnels.

Les pirates ont placé des fichiers PDF fourrés de mots clés relatifs à des sites de téléchargement illégal, en tête des recherches sur certains sites institutionnels européens. Ces liens répandus par milliers proposent, par exemple, de regarder des séries et des films plus ou moins récents en streaming. Cette liste de contenu comprend, entre autres, « Enola Holmes », une exclusivité de Netflix, « Nope » de Jordan Peele, ou encore « Black Adams ». Si d’aventure, un internaute clique sur un de ces liens, il est redirigé vers un site qui propose de cliquer sur des liens douteux.

LES HACKERS PARASITENT LES SITES DE L’UE, CAR ILS SONT CONSIDÉRÉS COMME FIABLES PAR LES MOTEURS DE RECHERCHE

Est-ce par ironie ou par pur opportunisme que les pirates se sont attaqués à ce site-là ? Toujours est-il que l’exemple mis en avant par TorrentFreaks est une page de résultats sur le portail Joinup, un site officiel de l’Union européenne qui souhaite diffuser les bonnes pratiques en matière de numérisation des administrations publiques de l’UE. Pour le coup, le site de l’institution aura, bien à ses dépens, aussi contribué à distribuer des malwares.

Joinup n’est pas la seule institution infestée de liens vers des sites douteux. Les sites de l’Agence européenne des produits chimiques, celui de l’Observatoire de l’Union européenne des nanomatériaux, ou encore celui de la Plateforme électronique pour l’éducation et la formation des adultes en Europe ont également été visés par les cybercriminels. Un représentant de l’UE affirme que les équipes techniques compétentes travaillent à l’éradication de tous les liens suspicieux.

Source : Torrent Freaks

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 0 Average: 0]
Comments
Chargement...