Les voitures neuves auront un limiteur de vitesse dès juillet 2022, fini la vitesse !

0 6 126

Toutes les nouvelles voitures auront un limiteur de vitesse obligatoire dès le mois de juillet 2022. Une nouvelle législation européenne va en effet contraindre les constructeurs à intégrer un système de contrôle contre les excès de vitesse. 

Á partir de juillet 2022, toutes les nouvelles voitures vendues dans l’Union européenne seront équipées d’un limiteur de vitesse obligatoire. Ce mercredi 17 novembre, une réglementation européenne imposant l’intégration d’un système d’Adaptation Intelligente de la Vitesse (AIV) a été officiellement adoptée.

Dans un premier temps (juillet 2022), seuls les nouveaux modèles de voitures (voitures, utilitaires et poids lourds) devront embarquer ce système de contrôle. Mais, dès juillet 2024, tous les véhicules qui sortiront des lignes de production seront impérativement équipées de ce système. Sans surprise, la législation laisse du temps aux constructeurs pour appliquer ses exigences et se mettre en conformité.

FINI LES EXCÈS DE VITESSE : LES FUTURES VOITURES AURONT UN RÉGULATEUR DE VITESSE OBLIGATOIRE

Ce système obligatoire vise évidemment à mettre un terme aux excès de vitesse. Concrètement, l’Adaptation Intelligente de la Vitesse va surveiller en permanence la vitesse du véhicule et la vitesse maximale autorisée sur la route empruntée. Pour ça, la voiture sera équipée d’une caméra intelligente capable de lire les panneaux et d’un outil de géolocalisation. En fonction de l’emplacement de la voiture, le système déterminera la vitesse maximale autorisée.

Les différences entre limiteur et régulateur de vitesse - Ornikar

Pour garantir un niveau de performances optimal, on se dirige vers une fusion entre les caméras et le système de cartographie”, explique Fabrice Herveleu, expert en sécurité active et automatisation des véhicules, à nos confrères de Caradisiac. Dans cette optique, la firme TomTom a mis au point le logiciel Virtual Horizon. Ce logiciel est capable d’exploiter les données cartographiques. « Le logiciel s’appuie sur le contenu cartographique et traduit ces données en informations exploitables pour l’AIV », déclare Vincent Martinier, Directeur marketing de TomTom pour la France.

En cas d’infraction à la vitesse maximale autorisée, la voiture va émettre des avertissements visuels et sonores. Si le conducteur ne décélère pas, le système va réduire la puissance à disposition et rendre l’utilisation de la pédale plus difficile. En clair, il faudra appuyer beaucoup plus fort sur le champignon pour continuer à accélérer. D’après le texte de loi, le système de bridage pourra en effet être ignoré. “Il sera toujours possible de ne pas obéir à ces injonctions, le conducteur restera maître à bord”, rassure l’expert Fabrice Herveleu. Notez qu’il sera aussi possible de désactiver le système, mais uniquement au démarrage de la voiture.

Source : Caradisiac

Cliquez pour noter ce post!
[Total: 2 Average: 5]
Comments
Chargement...